Son histoire

 

Depuis des centaines de millions d’année, des êtres tirent  profit de la proximité de sources chaudes.

 

 Les eaux fumantes ont pu revêtir un caractère précieux lors des refroidissements climatiques. Les zones volcaniques, les plus particulièrement la ceinture de feu, sont généralement riches en sources chaudes, et les stations thermales à 40°C s’avèrent une aubaine pour la colonie de singes.

Nos lointains ancêtres ont exploité les méthodes de lutte contre le froid, redécouvertes par les macaques de Shiga.  Cependant, les cavernes chauffées naturellement étant peu nombreuses, les hommes du passé ont dû apprendre à canaliser l’eau chaude vers d’autres demeures. Ainsi, dès le début de notre ère, les Romains exploitaient les  sources pour chauffer leurs bains. Le premier réseau de chauffage urbain géothermique est né en 1332.

 

Certaines villes françaises sont à vocation thermale depuis le Moyen Âge : Ax les Thermes, Dax etc. Dans les régions volcaniques, l’exploitation de la chaleur naturelle du sous-sol est relativement répandue. Par exemple, en Islande, on cuit des pains dans des trous creusés dans le sable.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site